•  

    Mon dernier article date du 7 juin... je suis terriblement désolée pour ce long (long, long, très long) silence, mais j'ai été vraiment très occupée toutes ces dernières semaines.

    Et puis je rentre dans 2 jours en France pour mes petites vacances d'été, histoire de fuir l'été nippon affreusement chaud et humide, faire le plein de bonne choses pour les papilles, avant de retourner au Japon.

     

    Quelques petites nouvelles

     

    Car, je vous en avais parlé dans un article, je resigne donc pour quelques années au Japon, finalement... il y a encore des choses que je veux faire ici et j'ai envie d'aller au bout de ces envies !

     

    L'aventure nippone continue donc pour moi.

     

    Je vous en reparlerai plus longuement à mon retour de France, j'ai encore une tonne de choses à faire avant mon départ !

     

    A très bientôt ! (‐^▽^‐)

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    2 commentaires
  •  

    On est en plein dedans, la fameuse saison des pluies du mois de juin : Tsuyu

    Pour l'occasion, j'ai ressortit mon ciré breton fétiche qui ne m'avait pas servit depuis un petit moment. Pas de crachin ici à Yokohama (ça manquerait presque... j'ai bien dit "presque" !), du coup on survit pas trop mal avec un parapluie en général. Mais pendant cette saison des pluies, oubliez votre parapluie ou il risque une fin tragique (Bye bye le parapluie).

    D'ailleurs le match de baseball auquel je devais aller aujourd'hui a été annulé à cause de cette pluie ininterrompue... so sad !

     

    Mais ce n'est l'affaire que de quelques (affreux) jours, après lesquels nous aurons la joie de goûter aux bonheurs de l'été humide nippon ! Autant avant j'aimais le mois de juin en France, les longues après-midi ensoleillées, les longues marches au bord de la mer, travailler sur la plage (bon ok, j'habitais en Bretagne, j'avais le bonus "bord de mer"), etc...

    Mais autant depuis que j'habite au Japon, je déteste ce mois de juin. T'as chaud, mais passe encore, c'est chaud mais sec, ensuite t'es mouillé, mais passe encore, la saison des pluies c'est temporaire, mais après... l'été chaud et humide s'installe. En gros, trois mois à te liquéfier jusqu'à ce que les typhons arrivent en septembre, parfois octobre.

     

    Aperçu d'un des colliers en argent de ma nouvelle marque

     

    Bon, maintenant que j'ai râlé un petit coup, je vais vous donner quelques petites nouvelles sur ma nouvelle marque de bijoux en argent.

    Actuellement je travaille sur le site avec blog intégré. Pas de boutique en ligne comme pour Ichigo to Pinattsu (du moins dans un premier temps), mais plutôt des petites boutiques comme Etsy, ALM, etc... ce sera plus facile à gérer au début.

     

    Je vous tiendrai informés lorsque tout sera mis en place et en ligne.

     

     

    A bientôt !

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    1 commentaire
  •  

    La semaine prochaine (le 7 & 8 juin) c'est le Yokohama handmade marche (entre Minatomirai et Sakuragicho), alors pour ceux qui habitent les environs et qui ont envie de découvrir des produits artisanaux originaux, c'est LE rendez-vous incontournable du week end prochain.

    Pour ceux qui s'en souviennent, j'y étais l'année dernière avec Melodie de la boutique 1782 et c'était très sympa ! Evidemment bien moins grand et animé que la Design Festa, j'y avais retrouvé d'ailleurs certains exposants qui doivent sûrement participer à chacun de ces events.

     

     

     

    Si vous n'êtes pas sur place mais que vous êtes curieux, leur page facebook dévoile un aperçu des créateurs présents : https://www.facebook.com/handmade.marche

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

    Aperçu de quelques nouveaux colliers colorés d'inspiration nippone sur lesquels je travaille en ce moment, à venir sur la boutique prochainement, je vous en reparlerai !

     

    Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de quelque chose d'important et dont on ne se méfie pas toujours, en tant qu'acheteuse mais également en tant que créatrice, et ce sujet s'adresse donc à tout le monde.

    Quand j'ai commencé ma recherche de matériel en argent 925 pour ma nouvelle marque de bijoux, je suis tombée pile à ce moment-là sur un sujet à ce propos sur le forum d'A little market : les composants dans les apprêts de bijoux.

    Pour ma part, dans les bijoux Ichigo to Pinattsu, j'ai toujours pris le maximum de précautions dans les apprêts que j'achète, me basant sur mon expérience (depuis 2009) et m'aidant d'une solution spéciale (test nickel Hasulith) qui détecte le nickel, sur chaque type d'apprêt que j'achète. Il est également important de s'entourer de fournisseurs de confiance, ce que j'ai tâché de faire tout au long de ces années.

     

    En lisant ce sujet sur le forum d'ALM, j'ai appris des choses assez édifiantes, comme par exemple des fournisseurs d'apprêts qui vendraient de faux apprêts en argent 925 avec un faux tampon, des fournisseurs qui mentiraient sur la composition de leurs produits, ce qui est très préjudiciable pour les personnes qui achètent auprès d'eux sans se douter de la toxicité de tout ça (super combo avec nickel, plomb et cadium... 3 en 1).

    Il y a également un problème au niveau des différentes législations selon les pays. Par exemple, aux Etats-Unis les apprêts contenant du nickel, mais sous un certain seuil, sont autorisés. Mais ils ne le sont pas en Union Européenne. Attention donc quand on achète des apprêts aux US, de vérifier auprès du fournisseur que ceux-ci sont bien conformes aux normes européennes.

     

    Tout ceci m'a conforté dans mon choix de proposer des bijoux en argent 925 dont les composants sont achetés en Europe, aux normes européennes, avec un fournisseur de qualité pour des bijoux sans nickel ni autre cochonnerie.

     

    Il n'est pas évident pour une jeune créatrice de s'y retrouver parmi tout le choix d'apprêts qu'on peut trouver, entre les bons fournisseurs, les moins bons, ceux qui achètent chez les moins bons sans le savoir et qui revendent au détail, toutes les gammes de prix pour un même type de produit, etc...

     

    Mais il est de notre responsabilité en tant que vendeuse, de proposer les meilleurs apprêts de la meilleure qualité à nos clientes. C'est aussi bon pour elles que pour nous, car en tant que créatrice nous manipulons aussi ces apprêts. Si des apprêts contenant du nickel, du plomb ou encore du cadium sont entre nos mains, nous sommes en contact avec des produits toxiques, et nous vendons des produits toxiques.

    Question éthique et santé, c'est vraiment important d'être vigilent.

     

    Quelques conseils quand est créatrice et que l'on veut acheter des apprêts :

    - se méfier des prix ridicules. Des lots d'apprêts à 2€ frais de port offerts qui viennent de Chine sur Ebay, passez votre chemin. A ce prix-là, il y a forcément des composants à bas prix dedans.

    - privilégier les apprêts en provenance d'Europe, forcément ça coûte plus cher, mais la santé n'a pas de prix.

    - demander des preuves d'analyse en labo auprès de vos fournisseurs pour connaître la composition des apprêts.

    - faire attention lorsque vous achetez des apprêts aux US, de vérifier qu'ils sont aux normes européennes.

    - si vous avez un doute, n'hésitez pas à contacter le fournisseur ou à demander des avis auprès de la communauté des créatrices (sur ALM ou ailleurs)

     

    Si vous le souhaitez je peux vous donner l'adresse de la boutique A little market d'une française (la flamme de lili pour celles qui connaissent) qui vend des apprêts de qualité fabriqués en Europe, elle va elle-même voir les fabricants en Italie et ailleurs.

     

    J'espère que ce long article sera bénéfique et aidera les personnes qui en ont besoin, à faire attention aux apprêts qu'elles achètent. Souvent on ne pense pas à ça parce qu'on ne le sait pas et on fait confiance, mais il faut rester vigilent.

     

    Bonnes créations à toutes :)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    1 commentaire
  •  

    On pourrait croire que je passe mes journées à regarder des matchs de baseball en mangeant des pocky, mais même si j'aimerai bien, je travaille sur cette nouvelle marque de bijoux en argent dont je vous avais parlé.

    La marque est en cours de publication à l'INPI, étape indispensable pour déposer le nom de ma marque. Chose que je recommande à toutes les personnes qui se lancent dans une activité et qui choisisse un nom de marque pour leurs produits.

    Je sais que c'est une grosse somme à sortir au début (200€ pour un dépôt en ligne pour 3 classes de produits), mais c'est un dépôt pour 10 ans, donc 12 mois par an multiplié par 10 ans, 200€ divisé par 120 mois  = 1,67€ par mois. Déposer votre marque vous coûte 1,67€ par mois, et ça vous évite beaucoup de soucis.

    Ichigo to Pinattsu est d'ailleurs une marque déposée.

    Récemment j'ai lu la mésaventure d'une créatrice de produits textiles qui n'avait pas déposé sa marque, quelqu'un d'autre l'a fait le mois dernier et lui réclamait de changer son nom. Choisir un nom pour son travail c'est une identité, mais si ce nom n'est pas protégé légalement via l'INPI, n'importe qui peut utiliser votre nom, le déposer et vous ne serez plus dans votre droit. Ce serait dommage après tout l'investissement, le travail de communication et les tripes que l'on met dans son travail.

     

    C'est vraiment quelque chose d'important et un investissement utile.

     

    Si vous avez besoin d'information à ce sujet, n'hésitez pas !

     

    J'en profite pour vous montrer le type de bijou en argent sur lequel je travaille, tout en finesse et couleur :

     

     

     

    J'espère que cela vous plait !

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique